01 45 80 88 94

3ème enquête CINOV RESTAUCONCEPTEURS à fin avril : confirmation du ralentissement économique et proposition d’un Plan de relance en 2 temps

Voici les résultats de la troisième enquête interne de CINOV RESTAUCONCEPTEURS avec le concours du FCSI ,de RFE et du SYNEG.

Rappel du panel moyen :

  • 32 BET en Hôtellerie-Restauration
  • 154 Salariés
  • 590 Chantiers en phase réalisation (missions de MOE et AMO confondues)
  • 1474 Projets en phases études (missions de MOE et AMO confondues)

 

Situation des salariés depuis la première enquête du 25 mars 2020 au 30 avril 2020 : urgence à maintenir les nouveaux projets en parallèle de la reprise des chantiers

Le « Télé-confinement » se maintient et représente plus de 57% des salariés de la branche alors que le chômage partiel est en très forte diminution (moins 14%) au détriment de l’augmentation du chômage technique qui passe à plus de 13%. Le pourcentage de salariés en arrêt de travail reste relativement stable et devrait évoluer à la baisse avec le déconfinement. Cette situation reflète le ralentissement économique subit par nos structures, qui ont pourtant la capacité à augmenter le télé confinement, voir l’utilisation du chômage partiel, comme elles l’ont démontrées en début de confinement : le télé confinement représentait plus de 65% et le chômage partiel plus de 36%. Il est donc urgent de maintenir les nouveaux projets en parallèle de la reprise des chantiers afin de retrouver une activité en adéquation avec le potentiel des BET en Ingénierie de Restauration.

 

Situation des opérations chantiers depuis la première enquête du 25 mars 2020 au 30 avril 2020 : fin avril signe la réouverture des chantiers

La fin du mois d’avril annonce enfin la réouverture des chantiers, certes en mode dégradé, mais la reprise est bien présente avec quasiment 19% de réouverture de chantiers soient 80 nouvelles opérations en exploitation. L’inquiétude qui perdure réside dans le rallongement de la durée des chantiers estimée à +30% avec un surcoût évalué à +10% actuellement. Un enjeu majeur réside dans la non application des pénalités de retards liée à l’allongement de la durée des chantiers, du fait de la mise en place des gestes barrières.

 

Situation des missions en phases études depuis le 13 avril 2020 au 30 avril 2020  au sein des BET en Hôtellerie-Restauration : un projet sur deux est interrompu

Les tendances en phases études s’inversent ! Une forte augmentation des projets interrompus, qui à ce jour représente quasiment un projet sur deux

Tous les indicateurs s’aggravent : augmentation du report des projets à 2021 voir 2022, interruption des projets par impossibilité de se rendre sur les sites (devrait s’améliorer après le 11 mai) et absence de validation des maîtres d’ouvrage pour 30.9% ! Il devient impératif que les MOA maintiennent les projets en phases AMO et MOE afin de ne pas créer un second ralentissement de nos activités à moyen terme, fin 2020 – courant 2021.

 

Les mesures de relance à court terme pour les sites existants et à plus long terme pour les projets à restructurer et/ou à créer :

L’ensemble de ces mesures permet de donner une idée sur le devenir des modèles économiques de la restauration. L’ingénierie de restauration a donc toute sa place dans les jours qui viennent pour contribuer au plan de relance de notre économie en partageant son savoir faire.

 

La situation économique au 30.04.2020 du point de vue des fabricants : 

Toute la branche professionnelle subit la crise. Les homologues du SYNEG montrent que si la situation est difficile pour leurs adhérents, leur mobilisation reste rassurante sur la capacité de leurs outils de production des matériels de cuisine pour livrer dans les temps les projets de cuisine. Si la réouverture des chantiers est perçue positivement par les fabricants, le manque de visibilité sur les nouveaux marchés les inquiète.

Une dernière enquête est prévue à la mi-mai en associant les syndicats représentatifs des installateurs afin de percevoir la situation au sein de l’ensemble de la filière quelques jours après la sortie du déconfinement.

 

RÉSULTATS ET ANALYSE DE L’ENQUÊTE  : Gilles CASTEL Secrétaire Général du syndicat CINOV RESTAUCONCEPTEURSÒ et Trésorier Resto France Experts